Historique

                                Le GEM l’Entretemps est né !
                            Une courte histoire de ses débuts

Par Elizabeth Tuttle

En avril 2005 un petit groupe de femmes, se réunit pour voir comment elles peuvent contribuer à améliorer le quotidien de leurs proches en fragilité psychique – une vient d’Epinay, une d’Aubervilliers et deux de St Denis. Elles sont toutes adhérentes de l’association l’Unafam93 et elles savent qu’il existe des services publics qui peuvent aider ces personnes. Ensemble et avec d’autres membres de l’Unafam93, elles créent l’association A Plaine Vie ; le mot « Plaine » rappelle la réunion des villes autour de St Denis : « La Plaine Commune ». Leur projet est de créer un service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) ; elles visitent de nombreuses services à Paris et dans la banlieue sud et puis elle commencent à rédiger le document pour faire la demande au Conseil Général 93.

En été 2005, une bonne nouvelle ! Le président de l’Unafam93 informe le bureau d’A Plaine Vie que l’Etat prévoit de financer 300 clubs pour des handicapés psychiques dans toute la France et ils seront parrainés par des associations. Vite, vite, nous laissons de côté de projet d’un SAVS, et nous préparons les documents demandés pour pouvoir créer un GEM. Notre demande est soumise à la Conseil Nationale de Solidarité et d’Autonomie (oui, c’est l’argent de la Pentecôte) via la DASS 93 (l’organisme qui a laissé la place à l’Agence Régionale de Santé).

En décembre 2005, la nouvelle tombe : A Plaine Vie peut compter sur l’Etat pour le financement d’un GEM. Que de choses à faire avant d’ouvrir un GEM ! Avant tout, il faut trouver un local. Après plusieurs mois de recherche, nous trouvons l’appartement au premier étage d’un immeuble tout près de la Mairie et la Basilique de St Denis. Ce n’est pas parfait mais le budget permet tout juste de payer le loyer. L’agence immobilière accepte d’attendre que nous ayons le financement et de nous réserver ce local. Le bureau d’APV signe une convention avec Ville Evrard ; les secteurs feront connaître le GEM à leurs patients. Il signe également une convention avec le siège national de l’Unafam ce qui renforce le sérieux de notre jeune association.

Enfin, en juin 2006, A Plaine Vie reçoit le financement de l’Etat et peut recruter des animateurs professionnels. Après une dizaine d’entretiens avec des candidats, nous engageons une jeune femme, psychologue, musicienne et artiste et un homme un peu plus âgé avec une bonne connaissance de la fragilité des futurs usagers du GEM.
Le GEM ouvre le 6 novembre 2006 ; il est le premier GEM fondé par une association dans le département. En quelques mois, le nombreux de personnes fréquentant le GEM passe de 5 ou 6 à 10 ou 12. Rapidement les murs se couvrent de dessins et de peintures. On nous prête un piano et un groupe de musique s’organise. Dés les premières années, les gémeurs sortent souvent du local pour visiter une expo ou visiter un autre GEM à Paris, ou pour faire un pique-nique au Parc de la Courneuve.

En février 2007, le GEM organise une belle fête pour son inauguration officielle. Gémeurs, membres de la municipalité et familles viennent nombreux pour y participer. En mars, nous apprenons que notre demande d’un jardin potager a été acceptée par La Ligue des jardins familiaux dont les parcelles se trouvent rue Henri Barbusse à St Denis. Encore une activité pour ‘prendre l’air’ et on ne manque pas de faire des barbecues à la belle saison.

A partir de janvier 2009, les usagers du GEM organisent leur propre association et baptisent le GEM « l’Entretemps ». Des élections ont lieu et peu à peu leur association joue un rôle de plus en plus important. Il devient la règle de réunir tous les gémeurs qui le souhaitent le premier vendredi du mois ; ils reçoivent une convocation par la poste. On y discute projets, difficultés et préoccupations ; il y a rarement moins de 25 personnes présentes.

A la même époque, une subvention spécifique demandée à la Caisse d’Epargne permet à A Plaine Vie de faire une vraie cuisine qui remplace le petit meuble appelé cuisinette : table de cuisson, frigo, four et congélateur donnent aux gémeurs les moyens de préparer des repas et de faire de délicieux gâteaux et tartes. Souvent quelqu’un prépare un repas avec des plats de sa propre culture, de l’Algérie, de la Colombie, des Etats-Unis pour en citer quelques unes.

En 2010, des gémeurs ont participé à un atelier théâtre organisé par une comédienne du Théâtre Gérard Philipe. L’année suivante, les usagers ont réclamé l’organisation d’un atelier Théâtre. A Plaine Vie a pu trouver des subventions pour mettre en place une activité hebdomadaire animée par une intervenante extérieure ce qui a débouché sur un spectacle au mois de juin. L’Atelier Théâtre existe toujours. Le groupe Musique s’est rendu autonome en se réunissant dans un studio d’enregistrement à Paris tous les jeudi matins. Plus récemment, un groupe Chorale a démarré grâce à une subvention de la Caisse Primaire d’Assurances Maladie. Les deux activités ont lieu hors du GEM, à la bourse du Travail et aussi à La Ligne Treize, place de la Résistance à Saint Denis. De plus en plus, le gémeurs sortent dans la ville et explorent d’autres lieux dans le département et à Paris.

Voilà quelques étapes dans la vie du GEM l’Entretemps qui fêtera ses 9 ans d’existence en 2014. Il se porte toujours bien et ses adhérents sont heureux d’avoir leur propre lieu et leur association, ouverts aux nouveaux venus et fidèles aux traditions que le GEM a créées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s